J’étais hier invité du 10/12 sur LCI. Alors que nous évoquions la question du passage à 80 km/h sur certaines routes de notre pays, j’ai déclaré qu’il était toléré un dépassement de la vitesse maximale autorisée en cas de manœuvre de dépassement.

Après vérification, il s’avère que c’était une erreur : aucune disposition ne prévoit d’exception au respect des vitesses maximales autorisées dans le code de la route, et les radars sanctionnent les excès de vitesse sans tenir compte des éventuelles situations de dépassement d’un véhicule par un autre.

C’était de toute bonne foi que je me suis trompé. J’ai toujours jugé qu’une manœuvre de dépassement devait durer le moins de temps possible et qu’il était toléré une accélération du véhicule le plus rapide, le temps de passer devant le plus lent.

S’agissant d’un enjeu de sécurité routière et de respect de la Loi, il était impératif pour moi de faire amende honorable.